Les Mille-Feuilles Index du Forum
Les Mille-Feuilles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Message de la Brigade 
Bienvenue parmi nous
La Réunion et ses coutumes | SOS Macada
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Mille-Feuilles Index du Forum -> MISE EN PLACE [Premiers jets] -> Le livre de recettes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jo Ann
Chef de cuisine

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2014
Messages: 9 062
Féminin
Aime: La mangeaille
N'aime pas: Les trolls

MessagePosté le: Jeu 7 Juin 2018 - 15:11    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

Macada, :P

Dans mon roman Promesses du bout du monde, mon héros et toute sa famille sont d'origine indienne.
Son père est né en Afrique Australe (pays fictif enclavé en Afrique du Sud), et comme je voulais que Chandra soit moitié français, j'ai décidé que sa mère était réunionnaise. Leur dernier ancêtre indien remonte à plusieurs générations, ils sont chrétiens et vivent en métropole. De mon point de vue, ils auraient surtout des traditions réunionnaises.

J'imagine, comme dans d'autres pays où les religions sont plurielles, qu'il y a eu pas mal de syncrétisme, que même si on est d'une religion, il y a des célébrations d'autres religions et d'autres cultures. (Comme les Musulmans ou les Juifs qui ont un sapin de Noël.)

Du coup, j'aimerais savoir comment se déroule/rait Noël, à ton avis ?
_________________
Sur Atramenta / Sur Wattpad

Actualités :
Les Yeux de Léon (NaNo 2013), BMR 2017
Les Noces de Jade (NaNo 2014), finaliste Prix du livre romantique 2018
Au Sorbier des oiseleurs, Éditions MxM Bookmark, 2018
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Juin 2018 - 15:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Macada
Commis

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2014
Messages: 677
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 10:00    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

Le Noël chrétien qui est largement prédominant à la Réunion - toutes origines confondues - est le Noël catholique. En gros, on le fête comme partout en France :
sapin : le plus souvent en plastique puisque qu'il n'y a pas de sapins, ou remplacé par un conifère local (le cryptoméria généralement ), décorations usuelles
débauche de cadeaux
messe de "minuit" (comme partout en France, elle est plutôt à 21 h ou 22h) ou messe de Noël le matin du 25
réveillon et repas du 25, avec la famille et les proches

C'est le menu de ceux-ci qui est différent de ceux de métropole.

En général, un repas de fête/avec invités à la Réunion, c'est des amuse-gueules typiques en entrée/apéro, 2 ou 3 "caris" différents, arrosé de sodas et généralement de vin rosé (un peu d'alcool fort en apéro, mais plus souvent de la bière : la chaleur exige peu d'alcool et du frais), des desserts (mais pas forcément).

Pour le repas de Noël on sort le grand jeu avec cette base. Je te propose un menu qui tient compte des origines indiennes.


Les letchis : c'est le fruit de Noël par excellence, il est disponible toutes les journées du 24 et du 25 : on le grignote hors repas, pendant repas,... Si il n'y en a pas beaucoup, on les mangera plutôt avant l'apéro et après le repas (avec les digestifs).

Les boissons :
alcools forts classiques en France (juste pour l'apéro)
Bière, sodas, jus de fruits, eau (souvent pétillante) : disponibles tout le temps (oui, contrairement à la plupart des régions françaises, ce n'est pas une hérésie de boire du Coca, plutôt que du vin ou de l'eau, avec les plats de résistance. ;-) )
vin souvent rosé : disponible tout le temps mais plutôt bu avec les caris
Champagne ou vins pétillants pour le dessert
Rhums arrangés en digestif (pas forcément, et même s'il y en a tout le monde n'en boit pas, notamment les femmes. Une fois de plus l'alcool fort en pleine saison chaude ce n'est pas le truc de beaucoup)

Entrée/apéro :
Les amuse-gueules :
samoussas réunionnais (des sortes de samossas indiens) d'au moins 3 sortes : disons, poulet au massalé (avec piment), fromage (sans piment), légumes (végétarien, avec piment)
bouchons réunionnais (des sortes de raviolis chinois) : crevette au combava, porc
bonbons piment : des bouchées/gâteaux salés au piment parfumé au curcuma ou au massalé. Ce n'est pas très fort, le piment utilisé (du "gros piment") ne l'étant pas.

(il y a aussi une entrée typique de Noël qui est une sorte de tourte farcie au porc découpée en petits morceaux et qu'on appelle le "pâté créole", mais elle est plutôt typique chez les créoles blancs et les câfres, pas trop, il me semble, chez ceux aux origines indiennes prédominantes)

Les "salades" (disponibles dès l'apéro et tout au long du repas) :
achards de légumes (des légumes genre choux, carottes, haricots verts, revenus quelques minutes dans de l'huile, curcuma, piment; servis froids)
salade verte
salade concombre : concombre + huile + sel + piment

Le pain : pas forcément mais ça arrive. Essentiellement pour se faire des toasts avec les achards et/ou la salade concombre

Les "caris"/plats de résistance :
- cari bichiques (épice de base : le curcuma) : les bichiques sont des alevins de poissons de mer qui se mettent à remonter les rivières d'eau douce à la période de Noël : c'est là qu'on les attrape en masse (et en nasses ^^). Ils sont de saison, ils valent cher, c'est donc le cari de luxe typique de Noël à la Réunion (un peu comme la dinde de Noël aux US). Je dis qu'ils valent cher, mais ce n'est plus vrai que pour les bichiques frais réunionnais, car désormais, Madagascar en produit en masse et on peut facilement en trouver congelés pour pas cher.
- cabri massalé : un "cari" de luxe typique des créoles d'origine malabar (sud de l'Inde, et comme tes persos sont chrétiens, il y a des grandes chances que ta femme soit "malbaraise"). Le massalé, c'est du "massala" façon réunionnaise.
- un troisième cari selon les préférences de la famille : au poulet, poisson, canard, cerf, porc (au curcuma ou au massalé comme épice de base). Eviter le cari oeufs durs (plat de pauvre) et le boeuf (because les origines indiennes)

Accompagnements :
- du riz
- des "grains" : de 2 sortes pour un 'grand repas", disons, des fèves ou des pois du Cap, et des haricots en grains rouge (on peut aussi des lentilles, mais ça me paraît moins "chic")
- des "brèdes" : les brèdes sont des feuilles-légumes, comme les épinards sauf qu'à la Réunion il n'y a guère d'épinard. Disons des brèdes petsai (choux de chine) ou des brèdes mafane (s'il y a aussi des origines malgaches chez ta réunionnaise, ou tout simplement si elle les aime : ces brèdes ont la particularité de pétiller sous la langue).
- des "rougails" : des condiments frais à base de légumes/fruits crus, très pimentés. Disons ici, la salade concombre (oui on peut la manger en salade...ou comme condiment, tellement elle est forte), une sauce citron (va bien avec les poissons), un rougail bringelle (=aubergine) ou mangue verte.

On sert les enfants et ceux-ci mangent souvent à part ou bien où ils veulent (ils bougent comme ils veulent), mais sinon, les plats - en plusieurs exemplaires si la tablée est grande, ou carrément sur un buffet - sont à disposition et chacun se sert. Il y a des tables dressées pour (au moins) les adultes.

Pour se servir dans son assiette d'un cari complet : on se sert d'abord une portion de riz, ensuite à côté du tas de riz, on sert le cari proprement dit, ensuite un tas de brèdes, et un tas de grain, puis des petits tas des rougaïls/condiments sur le bord de l'assiettes. (si on ne veut pas de quelque chose, on ne le prend pas)
On mange en piochant dans les tas un peu de chaque chose (ou au moins 2 ou 3). Bref, le mélange se fait dans la bouche, pas dans l'assiette. Si on ne sert pas dans le bon sens et/ou qu'on mélange dans l'assiette, ça fait rire mais personne n'est choqué : le protocole n'est pas rigide, quoi.

On peut se servir d'un cari à la fois (ex une assiette complète pour les bichiques, puis on recommence avec le cabri,...) ou de plusieurs : au goût et à l'appétit de chacun.

Desserts :
- une bûche glacée (c'est devenu quasi incontournable ces dernières années)
- des gâteaux (pas forcément), genre gâteau à la patate douce, au manioc.
- des fruits (pas forcément, sauf les letchis) : il s'agit de fruits de saison, pas cher ou obtenus gratuitement.




Autres :
- la couleur de fête chez les Réunionnais d'origine indienne chrétienne (les malbars) est le rouge (les femmes ont souvent des robes de soirée rouge, par exemple).
- à minuit, la coutume est de faire un feu d'artifice et/ou faire péter des pétards. Les lanternes chinoises sont aussi de plus en plus répandues.

Si ta Réunionnaise n'est pas seulement catholique mais aussi (plus ou moins) hindoue, ou si elle est protestante, dis-le moi, j'ajusterai certains trucs. ^^

Et bien sûr, si tu veux plus de détails sur les plats ou si tu as d'autres questions, j'y répondrai avec plaisir (et de mon mieux).
_________________
Actualité :
Les Aériens, Sarbacane
Rose-thé et gris-souris, Milady-Emma
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Charlotte
Second de cuisine

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2014
Messages: 5 464
Localisation: Etagère du haut, dans le frigo
Féminin
Aime: Le chocolat
N'aime pas: Les haricots verts

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 12:15    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

J'ai l'eau à la bouche en te lisant, Macada... Est-ce que par hasard, tu aurais quelques recettes ?
(notamment celle des bouchons réunionnais ??)
_________________
Avancement de Noëlle : 50.000 / 60.000 mots
Revenir en haut
Jo Ann
Chef de cuisine

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2014
Messages: 9 062
Féminin
Aime: La mangeaille
N'aime pas: Les trolls

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 15:22    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

Iiiiiiiiiiiih !
Merci pour ta réponse très complète !
(Et comme Charlotte, j'ai faim. Et je n'ai pas encore déjeuné...)

Mon héroïne Abbie (blanche, sud-africaine) a ses propres habitudes, mais comme ça fait dix ans qu'elle a intégré la famille de Chandra, ça fait un grand melting-pot. Je veux que ce soit flexible, mais qu'il y ait du réel dans ce flexible, qu'on puisse remarquer la Réunion sans forcément crier sur les toits qu'on parle de la Réunion. La mère de Chandra, Lina, a une passion pour les margouillats comme j'ai une passion pour les coccinelles et les chouettes effraies, du coup j'ai ajouté ça discrètement, comme un clin d'œil pour ceux qui sauraient.
_________________
Sur Atramenta / Sur Wattpad

Actualités :
Les Yeux de Léon (NaNo 2013), BMR 2017
Les Noces de Jade (NaNo 2014), finaliste Prix du livre romantique 2018
Au Sorbier des oiseleurs, Éditions MxM Bookmark, 2018
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Macada
Commis

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2014
Messages: 677
Féminin

MessagePosté le: Sam 9 Juin 2018 - 11:26    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

Au plaisir. :-) :-) :-)

Charlotte a écrit:
J'ai l'eau à la bouche en te lisant, Macada... Est-ce que par hasard, tu aurais quelques recettes ?
(notamment celle des bouchons réunionnais ??)
Heu, heu... En fait, les bouchons, je ne connais personne qui les fait maison : on les achète en supermarché en congelé, ou dans les camions-bar. Ils sont donc essentiellement fabriqués en entreprise. Mais tu dois trouver des recettes sur le Net.

Jo-Ann, si ton héroïne est très "blanche" et qu'elle a beaucoup vécu en Afrique du Sud, la plus forte probabilité est qu'elle soit issue d'une famille de "gros blanc", c'est-à-dire d'une famille riche qui fait partie de la diaspora du sucre (les grandes plantations de canne à sucre). Là, on est dans l'ancienne aristocratie esclavagiste qui possédait la Réunion, Maurice, les Antilles (respectivement les "gros blancs", les "Franco-Mauricien", les "becquets") avec une culture française aristocratique à l'ancienne (genre la Comtesse de Ségur). Madagascar, puis l'Afrique du Sud ont servi de refuge à une bonne partie de ces familles (toutes liées par le sang) quand la Réunion, et surtout Madagascar et Maurice ont pris leur indépendance et/ou ont été dirigés par des "gens de couleur" (l'Apartheid, c'était le top pour elles).

Même les branches de ces familles qui sont restées à la Réunion et ne sont plus des grosses fortunes, restent très proches culturellement de la bourgeoisie catholique et provinciale métropolitaine d'il y a une cinquantaine d'années, et ne se mêlent guère aux autres Réunionnais.

Cela dit, si tu ne veux pas que ton héroïne soit imprégnée d'un passé familial de "maîtres", rien ne l'empêche de ne pas faire partie ou de ne pas descendre de cette diaspora (mais en tant que lectrice, j'aurai besoin d'une esquisse de son histoire familiale pour comprendre que ce n'est effectivement pas le cas).
Autrement dit, elle ne serait pas si "blanche" que ça, et descendrait de familles métissées de classes pauvres et moyennes.
Dans ce cas le Noël décrit convient bien. (Si non, le Noël typique est celui protocolaire de la bourgeoisie catholique métropolitaine : huîtres, foie gras, vins,..., belle vaisselle,...)
Exemple de "pas si blanche" : l'autrice Anaïs La Porte a beau être blanche, à la Réunion elle aurait le choix entre être "créole" sans plus de précision ou "malbaraise" car ses origines indiennes sont bien visibles dans ses traits. Demain, je vais manger avec un "cafre blanc" : très pâle, blond mais certains de ses traits rappelle ses origines noire-Africaine, et Malgache, et ce sont celles-ci qui ont sa préférence.

Elle pourrait aussi être (descendre de) une "yab" : une "petite blanche". Ce sont des Réunionnais blancs, très peu métissés car ils ont mis très longtemps - voire mettent encore - leur fierté à ne pas se métisser (tu imagines ce que cela signifie, encore maintenant)... et ce sont aussi les plus pauvres. Rares sont les yabs qui quittent la Réunion, et quand c'est le cas, c'est pour un "pays de blancs", c'est-à-dire la métropole. Bref, tout est possible, mais là aussi en tant que lectrice réunionnaise il me faudrait une argumentation pour m'expliquer cette exception.


Sinon un "margouillat" en français est avant tout un lézard (de type agame) qui n'est pas un gecko. C'est en créole (ou certains français vernaculaires) que "margouillat" signifie "gecko" (et les margouillats/agame se disent "lézards" en créole. ^^). En français académique, "margouillat" se dit donc "gecko"
Je pense que tu utilises "margouillat" dans le sens "gecko" (je pense ça parce que le sujet est la Réunion, sinon j'aurais pensé aux agames), si c'est bien le cas peut-être expliciter l'équivalence des deux termes pour tes personnages ?
_________________
Actualité :
Les Aériens, Sarbacane
Rose-thé et gris-souris, Milady-Emma
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jo Ann
Chef de cuisine

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2014
Messages: 9 062
Féminin
Aime: La mangeaille
N'aime pas: Les trolls

MessagePosté le: Sam 9 Juin 2018 - 13:56    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

Abbie n'est pas du tout Réunionnaise. Avec la guerre qui a éclaté chez elle, la famille de Chandra est devenue sa famille d'accueil. Elle avait ses habitudes continentales / sud-africaines quand elle est arrivée à Paris, et en dix ans, ils ont eu le temps de créer de nouvelles traditions qui mêlaient les sudafs et les réunionnaises.

Mais c'est super intéressant d'avoir un aperçu des différentes communautés à la Réunion ! Merci !
Ça donne tout plein d'idées, peut-être pas exploitables pour ce roman-ci, mais Chandra a des cousins...

J'utilisais margouillat créole.
Mais si ça porte à confusion, je peux choisir un paille-en-queue (qui est autrement plus joli ! ).

À noter que la Réunion serait juste en filigrane du fait que c'est la mère de mon héros qui est réunionnaise. Mon héros, lui, n'est rien du tout. Il est reporter de guerre, il parcourt les zones chaudes du monde, il n'a aucune tradition, aucune coutume, il prend ce qui le convient.
_________________
Sur Atramenta / Sur Wattpad

Actualités :
Les Yeux de Léon (NaNo 2013), BMR 2017
Les Noces de Jade (NaNo 2014), finaliste Prix du livre romantique 2018
Au Sorbier des oiseleurs, Éditions MxM Bookmark, 2018
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Macada
Commis

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2014
Messages: 677
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Juin 2018 - 06:42    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

Je n'avais pas tout bien compris, mais l'idée était de te donner l'état d'esprit et des détails dans lesquels tu peux piocher : un ou deux suffisent à faire "réunionnais".

Margouillats ou paille-en-queue, par exemple, je trouve ça bien choisi. Pour "paille-en-queue", c'est un mot créole (en fait on devrait écrire "paille-en-cul" pour une translation correcte de oral vers écrit. ^^) , le mot français est "phaéton".
...
Vérification faite dans le dico : paille-en-queue et aussi paille-en-cul sont aussi des mots français.

Belle vie à Chandra, Abbie et la famille !
_________________
Actualité :
Les Aériens, Sarbacane
Rose-thé et gris-souris, Milady-Emma
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jo Ann
Chef de cuisine

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2014
Messages: 9 062
Féminin
Aime: La mangeaille
N'aime pas: Les trolls

MessagePosté le: Dim 10 Juin 2018 - 12:42    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

Je pense que je n'avais pas tout bien expliqué non plus !

J'ai énormément de matière à creuser, maintenant, merci beaucoup !
(Et paille-en-cul, c'est tout de suite moins poétique. )
_________________
Sur Atramenta / Sur Wattpad

Actualités :
Les Yeux de Léon (NaNo 2013), BMR 2017
Les Noces de Jade (NaNo 2014), finaliste Prix du livre romantique 2018
Au Sorbier des oiseleurs, Éditions MxM Bookmark, 2018
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Charlotte
Second de cuisine

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2014
Messages: 5 464
Localisation: Etagère du haut, dans le frigo
Féminin
Aime: Le chocolat
N'aime pas: Les haricots verts

MessagePosté le: Lun 11 Juin 2018 - 12:11    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

Macada a écrit:
Au plaisir. :-) :-) :-)

Charlotte a écrit:
J'ai l'eau à la bouche en te lisant, Macada... Est-ce que par hasard, tu aurais quelques recettes ?
(notamment celle des bouchons réunionnais ??)
Heu, heu... En fait, les bouchons, je ne connais personne qui les fait maison : on les achète en supermarché en congelé, ou dans les camions-bar. Ils sont donc essentiellement fabriqués en entreprise. Mais tu dois trouver des recettes sur le Net.


Je vais chercher !
Merci Macada !
_________________
Avancement de Noëlle : 50.000 / 60.000 mots
Revenir en haut
Macada
Commis

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2014
Messages: 677
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Juin 2018 - 05:49    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada Répondre en citant

:-)
_________________
Actualité :
Les Aériens, Sarbacane
Rose-thé et gris-souris, Milady-Emma
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:10    Sujet du message: La Réunion et ses coutumes | SOS Macada

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Mille-Feuilles Index du Forum -> MISE EN PLACE [Premiers jets] -> Le livre de recettes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com